Protocole de traitement Maladie de Lapeyronie – Novelator

La maladie de Lapeyronie est un problème qui touche de nombreux hommes dans le monde. On estime que entre 3 et 9% des hommes sont touchés. Mais il existe encore de nombreuses questions physiopathologiques qui peuvent expliquer l’absence actuelle de traitement à visée curative. Cependant, nombre d’entre eux ont été testés et étudiés, le plus souvent sur de faibles effectifs. Les objectifs sont d’obtenir la diminution de la douleur, de la taille de la plaque, ainsi que de la déformation.

Parmi ces nombreux travaux actuellement menés et publiés, des étude spécifiques à l’utilisation des Ondes de choc sont démontré formellement que ce traitement appliqué sur la plaque de tissus fibreux, et ce pendant la phase inflammatoire et douloureuse du développement de la maladie, supprime totalement les douleurs.

Cela rends alors le rapport possible, sans gêne associée, et permets une vie sexuelle épanouie, même pendant la phase aigüe de la maladie.

Les procédures de traitement

Phase douloureuse

Protocole de traitement :

6 séances, 1 par semaine, 500 chocs par zone, 3 zones sur la plaque directement ( total de 1500 chocs/ séance ).

Chaque patient soumis à une séance de traitement recevra 1500 chocs par séance couvrant l’ensemble de la zone de traitement, comme indiqué ci-dessous 

Paiement de 447 € sur notre site internet

Phase chronique

Protocole de traitement :

6 séances, 1 par semaine, 1000 chocs par zone, 3 zones sur la plaque directement (Total de 3000 chocs/séance )

Chaque patient soumis à une séance de traitement recevra 3000 chocs par séance couvrant l’ensemble de la zone de traitement, comme indiqué ci-dessous 

Paiement de 894 € sur notre site internet

Recommandations

Même si ce traitement est accessible au plus grand nombre, il existe quelques contre-indications qui doivent faire l’objet d’une consultation spécifique avec votre urologue : 

· Infection locale dans la zone à traiter.

· Maladie sexuellement transmissible actuellement active.

· Malignité dans la zone à traiter.

Quelques avertissements et précautions à respecter : Attention si le patient a tendance à avoir des saignements en raison d’une pathologie physiologique primaire dans le système de coagulation ou de médicaments qui augmentent les saignements, tels que les anticoagulants, etc.

Parlez-en à votre urologue, il a surement une solution à vous proposer…Ou pour plus d’information, remplissez le questionnaire ci-dessous.

Posez toutes vos questions